Histoire du Lindy Hop

Le Lindy Hop est une danse de couple née à la fin des années 20 dans la communauté noire américaine de Harlem à New York. Elle se pratiquait sur les musiques swing de l’époque, dans les bals au son des big bands jouant en live pour les danseurs. Elle provient d’un métissage de différentes danses noires américaines de l’époque : certaines, en solo comme le charleston, les claquettes, d’autres, en couple, comme le Breakaway, le Collegiate.

 

Cette danse laisse beaucoup de libertés aux danseurs, pouvant prendre des formes très différentes : tous types de tempos conviennent : des tempos lents avec un style élégant ou plus raffiné, aux tempos les plus rapides avec une danse très dynamique, des jeux de jambes et pour ceux qui le souhaitent des acrobaties !;)

 

Née après la crise de 1929 dans un contexte social difficile, et dans une période très imprégnée par la ségrégation aux Etats-Unis, c’est une danse qui se veut joyeuse, festive, et qui donne le sourire ! Les danseurs de l’époque avaient besoin d’aller danser pour se changer les idées et oublier leurs soucis un moment, et c’est toujours le cas maintenant !;)

 

C’est une danse dite « sociale » car historiquement elle s’effectuait dans les bals et elle l’est vraiment restée aujourd’hui. Dans les cours de Lindy Hop, on apprend à guider et à suivre, à échanger avec son ou sa partenaire, à partager un langage universel pour pouvoir après danser avec tout le monde peu importe l’âge, la classe sociale ou la langue !

 

 

Ci-dessous les meilleurs danseurs mondiaux au cours d’une des plus grosses compétitions de Lindy Hop actuelle, l’International Lindy Hop Championships…